au clair de ma Lune ·

la Lune avec un grand L m’allume avec ses grandes ailes
ses airs bizarres, son art de plaire
j’assure la Lune de mon plus plein
sentiment dévoué de chagrin
 

le réverbère boit la lumière
et la recrache
dans la nuit noire ça fait une tache
pas très solaire mais solitaire
 

la Lune c’est plus beau que ce pilier de fer
et sans attache au ciel
la Lune c’est du miel
 

et moi, je tombe
 

et je trébuche
parce que la Lune a l’culot
de m’faire le coup
du cul-de-sac cul-sec
 

alors je reprends vie
et ma vieille longue-vue
redevenue vide
guide mes yeux vers elle
 

couché dans les poubelles
de la rue gazomètre
je vois un bec-de-gaz
crier « Gare ou vous mettre ! »
 

et j’avoue que je perds
un p’tit peu les pédales
ce blanc était pas mal
bien qu’un peu sec peut-être
 

alors bonne nuit, Lune,
siffle l’esprit-devin
près de moi qui soleille
dans sa fiole de verre
 

bonne-nuit le sommeil
et bonne nuit la Lune…

 

 


Un commentaire

  1. phlaurian dit :

    Un jour

    Une nuit tombera
    Sur l’ombre de sa voix
    J’entendrai le lointain
    Galoper sur sa main
    Je poserai mes yeux
    Dans le creux de ses yeux
    Et le galop soudain
    Se taira sous ma main

Répondre

penser et tout dire |
Pascal DEMEURE, mes romans.... |
le Cri du Crabe qui Cuit ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ...
| dislui
| sarivoli