diuitiae

Ha! hiatus haït ouï ici par moi

ois un cri qui abat et oins tes liaisons

d’une huile ailleurs que la raison ignore

tes ors sont si chantants là où y a sonné

le meilleur air miel s’y mêle merci

 

 


Autres articles

Répondre

penser et tout dire |
Pascal DEMEURE, mes romans.... |
le Cri du Crabe qui Cuit ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ...
| dislui
| sarivoli