StrEuMOn…

qu’on soit un monstre, qu’on soit un ange,
avec ou sans coeur qu’est-ce que ça change?
dans la vie comme dans la mort,
y’a qu’une chose à faire c’est vivre encore.
certains appelent ça se déchirer,
moi je dirais se dépasser,
plus de vitesse car plus de temps,
plus de distance d’éloignement.
plus rien plus rien
plus de folies plus d’envies

moi je veux dire à tous les monstres,
qui ont comme moi le coeur déchiré,
c’est plus qu’une vie c’est plus qu’un choix
de voir encore quand y’a plus rien
de voir encore quand y’a plus toi.

les gens ne veulent pas voir le monstre,
ils cachent leur coeur ils en ont peur.
les gens ne veulent pas voir le monstre,
ont peur de toi peur de l’émoi.

moi je veux dire à tous les monstres,
qui ont comme moi le coeur déchiré,
c’est plus qu’une vie c’est plus qu’un choix
de voir encore quand y’a plus rien
de voir encore quand y’a plus toi.

on voit sur ton visage, des traits des tresses et de la détresse.
on voit comme s’il subsistait, lueur d’espoir quelque part.
on se voit un peu tous en monstre, moi pareil.
on veut pas croire pourtant on croit, mais on reste dans le noir.

que ta tristesse disparaisse
on a tous rêvé, de plus loin,
d’une fusion, quelque chose de sain,
régénérant mais obsédant.
mais pourquoi avoir peur des mots,
puisqu’on fait tous, partie du lot.

tu es t’aile que je ne t’imagine, puisque je ne te vois pas…

 


Autres articles

Répondre

penser et tout dire |
Pascal DEMEURE, mes romans.... |
le Cri du Crabe qui Cuit ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ...
| dislui
| sarivoli