gasp !

une résurgence morbide appelle dans la douceur et le confort, à relever la tête… pourtant, la mort n’est-elle pas le résultat concret de la vie? on pourrait ainsi croire dans une éternelle tordition de l’âme, que le fait de se considérer comme mort amène à naître de la même manière qu’oublier qu’on est vivant fait perdre de sa substance à la mort…

en fait, la mort, ce n’est pas très compliqué… ce n’est que l’acte de mourir qui fait peur… qui fait croire qu’une fin est une fin de tout… (foutu solipsisme… même moi je m’y laisse prendre parfois…)

 


Autres articles

Un commentaire

  1. Elodie Lavenent dit :

    Ouah !!! Des textes très forts et puissants… Tu as vraiment du talent.

Répondre

penser et tout dire |
Pascal DEMEURE, mes romans.... |
le Cri du Crabe qui Cuit ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ...
| dislui
| sarivoli