quand le besoin s’en fait sentir…

quand le besoin s’en fait sentir, j’aime à me laisser aller dans des états de profonde réflexion, essayer de ne pas me voir dans les miroirs, cueuillir des fleurs, me jeter des nuages, plonger ma tête dans l’écran, rêver de l’amour et de la princesse charmante, me dire qu’en fait je suis à la fois bien et mal-heureux d’être moi-même par extension dans ce que je suis en réalité, par simple recoupement des sens, réalisation de la potentialité ainsi que de la tangibilité de la part déjà réalisée…

 

 

…………….…………..…………..……..Quand le besoin s’en fait

……………….…….…………...……….sentir j’aime aussi à me faire

……….………….………………...…..plus abscons que je ne le

………….………….……………….………suis en réalité. . .

 


Autres articles

Répondre

penser et tout dire |
Pascal DEMEURE, mes romans.... |
le Cri du Crabe qui Cuit ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ...
| dislui
| sarivoli