c’est encore ma sensibilité…

C’est encore ma sensibilité

Je vois des ombres dans ma tête

J’ai l’impression qu’t'es allongée

Dans mes vapeurs il y a une fête

 

Mais j’ai beau tenter de t’enlacer

Tu dois faire partie de l’éther

Et puis je dois me dépasser

Pour réussir à me faire taire

 

Ô ma douceur exquise où te caches

Tremble la feuille de mes soleils

Endors-toi puisque je veille

 

Ramène mon corps à ses attaches

Laisse moi entamer le fruit

Ô je t’en prie faisons du bruit

 


Autres articles

Répondre

penser et tout dire |
Pascal DEMEURE, mes romans.... |
le Cri du Crabe qui Cuit ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ...
| dislui
| sarivoli